A nou Kapel

21 avril 2008

Hommage à Aimé Césaire

« Afrique ! Aide- moi à rentrer, porte moi comme un vieil enfant dans tes bras et puis tu me dévêtiras, me laveras. Défais-moi de tous ces vêtements, défais-m’en comme, l’aube venue, on se défait des rêves de la nuit... » LA TRAGEDIE du ROI CHRISTOPHE

Il est venu, il a parlé et il est reparti, au bout du petit matin.On avait fini par croire l’homme Césaire immortel. Il est entré vivant dans l’Histoire qu’il a façonnée par ses mots fulgurants et son action inlassable. Sa mort transforme sa vie en destin. Dans une certaine mesure, il ne s’appartenait même pas tant son existence s’est confondue avec son personnage et son oeuvre. J’ai une pensée émue pour cet homme sur son lit d’agonie, seul face à la mort, le monde entier suspendu à son souffle défaillant. Je pense à sa famille. Il a quitté son corps usé par la vieillesse pour tutoyer les étoiles et rejoindre les siens, ceux dont la parole toujours vivante irrigue nos âmes et nous rend notre fierté d’Homme, pleine et entière. « Son poids c’est sa parole. Faut savoir la comprendre. » Par elle, il est immortel.

Eia pour le Kaïlcédrat royal !

Posté par PKAPEL à 12:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Il est mort le poète

Biographie

Aimé Césaire est né le 26 juin 1913 au sein d'une famille nombreuse de Basse Pointe, commune du Nord-Est de la Martinique, bordée par l'océan Atlantique dont la «lèche hystérique» viendra plus tard rythmer ses poèmes. Le père est un petit fonctionnaire, la mère est couturière.

Aimé Césaire, élève brillant du Lycée Schœlcher de Fort-de-France, poursuit ses études secondaires en tant que boursier du gouvernement français au Lycée Louis Le Grand, à Paris. C'est dans les couloirs de ce grand lycée parisien que, dès son arrivée, le jeune Césaire rencontre Léopold Sédar Senghor, son aîné de quelques années, qui le prend sous son aile protectrice.

Au contact des jeunes Africains étudiants à Paris, Aimé Césaire et son ami guyanais Léon Gontran Damas, qu'il connaît depuis le Lycée Schœlcher, découvrent progressivement une part refoulée de l'identité martiniquaise, la composante africaine dont ils prennent progressivement conscience au fur et à mesure qu'émerge une conscience forte de la situation coloniale. En septembre 1934, Césaire fonde, avec d'autres étudiants antillo-guyanais et africains (Léon Gontran Damas, les sénégalais Léopold Sédar Senghor et Birago Diop), le journal L'Étudiant noir. C'est dans les pages de cette revue qu'apparaîtra pour la première fois le terme de «Négritude». Ce concept, forgé par Aimé Césaire en réaction à l'oppression culturelle du système colonial français, vise à rejeter d'une part le projet français d'assimilation culturelle et d'autre part la dévalorisation de l'Afrique et de sa culture, des références que le jeune auteur et ses camarades mettent à l'honneur. Construit contre le projet colonial français, le projet de la négritude est plus culturel que politique. Il s'agit, au delà d'une vision partisane et raciale du monde, d'un humanisme actif et concret, à destination des tous les opprimés de la planète. Césaire déclare en effet : « Je suis de la race de ceux qu'on opprime ».

Admis à l'École Normale Supérieure en 1935, Césaire commence en 1936 la rédaction de son chef d'oeuvre, le Cahier d'un Retour au Pays Natal. Marié en 1937 à une étudiante martiniquaise, Suzanne Roussi, Aimé Césaire, Agrégé de Lettres, rentre en Martinique en 1939, pour enseigner, tout comme son épouse, au Lycée Schœlcher.

Posté par PKAPEL à 09:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 mars 2008

Semaine culturelle Haitienne

Posté par PKAPEL à 10:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 décembre 2007

Il était une fois, des contes à kapel

Nous avons eu le bonheur de recevoir des conteurs de langues et cultures différentes au collège Paul Kapel. nous n'avons pas pu garder une trace de tout les passages mais quelques uns ont été filmé. nous vous proposons de les visionner et de donner votre avis.

Posté par PKAPEL à 19:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 novembre 2007

La biodiversité "Tout est vivant, tout est lié"

P4

Une exposition offerte par le photographe Yann Arthus bertrand sera bientôt installée au CDI. Cette exposition traite de la biodiversité et nous offre des images magnifiques du monde, de la flore, et de la faune. Les professeurs de SVT feront des visites avec leur classe et expliqueront ce qu'est la biodiversité. A bientôt.

En attendant vous pouvez toujours vous rendre sur le site: www.ledeveloppementdurable.fr

la terre vue du ciel extrait 1

Posté par PKAPEL à 17:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


15 novembre 2007

Massak-massak?

Massak-massak?

Kam!

Kini-kini?

boi-sek!

Tim-tim?

boi-sek!

Les massaks sont des devinettes créoles. Les questions sont posées toujours dans le même ordre, et plus la liste s'allonge, plus les questions se corsent.

  • "Enoncé par le conteur auquel l'auditoire répond Kanm-kanm"

  • signifie "massacre" en créole guyanais

Source: BARTHELEMI, Georges: Dictionnaire créole guyanais-français; Ibis rouge Editions, 2007

Dilo monté morn?  KOKO

Ti barik san fon?  BAG

Ti barik san serk?  DIZE

Dilo dibout?  KANN

Ti moun bat manman?  LA KLOCH

Oun vizaj ti moun séré an ba barb oun mouché? KOKO

Mo monté mo kaz ké roun sèl poto?  PARASÔL

Pwèl laro, pwèl anba, koko an mitan?  KOKO WéY

Ti koulan anba pon?  LANG

Endyen laroboi?  WARA

Si mo ka maché, li ka maché. Si mo rété li ka rété?  MO LONM

Mo isi, mo laba?  WEY

Source: CONTOUT, Auxence: La Guyane, ses contes, ses devinettes, ses croyances, ses monuments; ARM imprimerie,1999.

Pour aller plus loin, le dictionnaire du créole guyanais ainsi que le livre de monsieur Contout sont disponible au CDI.

Des corrections orthographiques ont été faites sur le texte original de Monsieur Contout afin de respecter l'orthographe du créole guyanais.

Posté par PKAPEL à 08:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Un prix Manga

Du nouveau dans l'académie!

Un prix Manga va être organisé. Le collège s'y est inscrit et le CDI fera l'acaquisition d'une dizaine de Manga. votre participation est vivement souhaitée. Pour ce faire, vous devrez venir au CDI vous inscrire pour faire partie du jury, qui lira les Mangas et élira trois d'entre eux pour leur décerner un prix. Le vote du collège Kapel sera alors transmis au rectorat.

Merci de venir nombreux.

le CDI

Posté par PKAPEL à 07:48 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

13 novembre 2007

La recette préférée de Samuel

Gâteau au chocolat

Ingrédients: 120g de beurre + noix pour le moule/ 200g de chocolat noir/ 150g de sucre/ 4 oeufs/ 80g de farine + pour le moule

Préchauffer le four à 180° c(th6), faites fondre le beurre avec le chocolat, coupez en morceaux au four micro-ondes. Dans un saladier, mélangez le sucre avec les oeufs puis ajoutez la farine. Incorporez à cette préparation le mélange au chocolat et mélangez bien avec une cuillère en bois pour avoir une pâte lisse. Beurrez puis farinez le moule. versez la pâte dedans, enfournez pendant 30 mn.

Dans la recette on ne le dit pas, mais mettre de la canelle, de la vanille et de la muscade donne beaucoup plus de gout.

Je vous conseille de manger ce gâteau tiède avec une crème anglaise ou une boule de glace à la vanille.

Posté par PKAPEL à 15:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Même sur un blog je suis citoyen

Sont exclus de ce site

  1. Les propos punis par la loi : incitation à la haine raciale, appel à la violence, révisionnisme [le fait de changer des faits historiques].ou négationnisme [le fait de nier des faits historiques], atteinte à la vie privée, diffamation [le fait de faire circuler de fausses informations sur une personne].

  2. Les éléments obscènes, grossiers, ainsi que les messages agressifs ou violents, les insultes.

  3. Le prosélytisme ouvert [le fait de tenter de convertir fortement à son idée], qu’il soit politique, religieux, associatif… même si les opinions de type politique, associatif ou religieux peuvent évidemment s’y exprimer.

  4. Les messages à caractère commercial et publicitaire.

  5. L’échange d’informations personnelles sur soi-même ou sur les autres, qu’ils soient mineurs ou majeurs (adresse, mail, téléphone…) ou de nature à permettre l’identification (photos, vidéos, nom de l’établissement scolaire ou collège, club de sport…).

Les décisions des modérateurs de supprimer tout ou partie d’un message ne peuvent être contestées.

Le respect de ces règles, c’est aussi le respect des uns et des autres, dans la vie de tous les jours comme sur Internet.

Posté par PKAPEL à 07:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 novembre 2007

Et si on faisait revivre le Morpho Bavard?

Ceci est un appel à candidature afin de trouver des journalistes en herbe pour faire revivre le journal du collège le "Morpho Bavard". Si cela vous intéresse, venez nous retrouvez au CDI. merci et à bientôt.

Posté par PKAPEL à 07:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]